Catégories
camping

Liste du matériel à prendre pour le camping sauvage

Spread the love

liste matériel camping sauvage à ne pas oublier

Parfois, il est nécessaire de se promener dans la nature et d’y faire du camping. Pour de nombreux aventuriers, le camping sauvage est l’ultime échappée vers l’extérieur. Entouré des paysages les plus sauvages de France ou d’ailleurs. Voici ce que vous devez emporter pour une nuit de camping sauvage, et les règles d’or à suivre.

Qu’est-ce que le camping sauvage ?

Le camping sauvage consiste à planter sa tente (ou, pour les inconditionnels, dormir à la belle étoile) en dehors d’un site de camping officiel/autorisé, le plus éloigné étant le mieux. Pour vous familiariser avec le camping sauvage, nous vous recommandons de commencer près de chez vous. Vous pourrez vous aventurer plus loin au fur et à mesure que vous gagnez en expérience.

Le camping sauvage est très apprécié dans beaucoup d’endroit du monde. Toutefois, sachez qu’il n’est pas admis partout. Cela dit, les campeurs sauvages sont généralement tolérés tant que vous respectez les lieux et les populations locales. Il s’agit d’être prévenant.

Quel équipement pour le camping sauvage ?

Votre équipement de camping sauvage doit trouver l’équilibre entre poids et confort. Vous devrez probablement faire une longue randonnée avant d’établir votre campement. Mais si vous lésinez sur les éléments essentiels, vous ne pourrez pas vivre une expérience confortable et agréable.

Afin de profiter pleinement de votre escapade en pleine nature. Voici notre liste d’éléments essentiels pour bien faire les choses :


Liste du matériel de camping sauvage pour bien dormir :

Une nuit de sommeil confortable dans la nature ne nécessite pas autant d’équipement qu’on pourrait le croire. Il vous suffit de maîtriser les éléments de base :

Une tente ultralégère, un sac de bivouac ou un abri imperméable et respirant.

Un sac de couchage

Matelas de couchage (rouleau, matelas gonflable ou matelas autogonflant). Voir notre guide pour bien choisir son matelas de camping.

Lampe frontale et piles de rechange


Sac à dos

Choisissez un sac confortable avec une housse imperméable et suffisamment d’espace pour votre kit essentiel. Vous serez sur la bonne voie. Pour les randonnées de plusieurs jours, veillez à ce qu’il y ait suffisamment de place pour les réserves de nourriture.


Liste du matériel de camping sauvage pour cuisiner :

Vous n’avez pas besoin de toute votre cuisine pour quelques jours. Faites vos bagages intelligemment et vous aurez tout ce dont vous avez besoin avec un poids minimal :

Réchaud compact et fiable avec casserole

Fourchette, couteau et cuillère

Bols et tasses

Allumettes et briquet. Voir notre guide sur le meilleur briquet électrique

Bouteille d’eau ou vessie d’hydratation

Pastilles de purification ou filtre à eau (l’eau recueillie dans des sources naturelles comme les rivières et les ruisseaux doit toujours être purifiée).


Chaussures

Vous aurez besoin d’une bonne paire de chaussure de marche résistantes avec un bon soutien de la cheville pour avancer sur des terrains difficiles. Croyez-nous, vous ne voulez en aucun cas, être coincé avec des chaussures mal ajustées. Pour ne pas avoir à vivre cette expérience, reportez vous à notre choix des meilleures chaussures de rando pour homme.


Quel vêtement emporter pour le camping sauvage ?

Pour maîtriser son environnement, il faut disposer de couches techniques adaptées à tous les temps. En fait, plus vous vous éloignez et plus les conditions peuvent devenir imprévisibles. Vous pouvez trouver des techniques pour lutter contre le froids, dans notre guide pratique sur le camping d’hiver.

Veste imperméable

Pantalon imperméable

Couche intermédiaire pour l’isolation

Couche de base technique pour évacuer la transpiration

Chaussettes de marche techniques pour limiter les ampoules

Bonnet en laine pour la chaleur du campement


Les règles d’or du camping sauvage

Bien que les lois diffèrent d’un pays à l’autre. Il existe quelques règles d’or à respecter, quel que soit le lieu où vous installez votre campement.

Soyez prévenant

  • campez dans une petite tente qui se fond dans le paysage
  • Gardez votre groupe aussi petit que possible
  • Campez sur un terrain plat et sec, jamais sur des cultures ou de la faune.
  • Ne dérangez jamais la végétation ou les animaux sauvages pour vous installer.
  • Campez à au moins 100 m des sentiers, des routes et des zones résidentielles.
  • Campez en hauteur, hors de vue des maisons et des bâtiments.
  • Montez votre tente tard et partez tôt le lendemain matin.
  • Ne restez pas plus d’une nuit (sauf indication contraire des lois).

Partez sans laisser de trace

  • N’allumez jamais de feu de camp et veillez à protéger le sol lorsque vous utilisez votre réchaud.
  • Fouillez votre site après avoir rangé votre équipement pour vous assurer que vous n’avez rien laissé derrière vous.
  • Gardez à l’esprit ce conseil du randonneur longue distance et campeur sauvage Chris Townsend : « Laissez toujours un endroit aussi vierge que possible pour que personne ne sache qu’il a été utilisé. Si quelqu’un campe à nouveau à cet endroit, il pourra lui aussi profiter des joies d’un véritable site sauvage et de cette sensation d’être dans une nature intacte. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *