Marche nordique quel rythme prendre et comment l’augmenter ?

marche nordique quel rythme
Spread the love

Marche nordique quel rythme adopter et comment l’augmenter ?

En quête d’une nouvelle expérience de marche nordique. Vous avez décidé d’augmenter votre rythme ? Découvrez quelques techniques pour améliorer votre marche nordique et augmenter votre rythme.

Avant d’aller plus loin, vous devez savoir qu’il n’y a pas de bonne ou de mauvaise vitesse. Ce qui compte, c’est que vous marchiez à votre propre rythme. C’est-à-dire celui auquel vous pouvez marcher en conservant une technique correcte. Cependant, en augmentant votre vitesse, vous améliorerez votre condition physique plus rapidement.

Afin de varier vos séances, vous pouvez faire un entraînement par intervalles. En alternant des périodes de marche rapide et des périodes de récupération active en marchant plus lentement. Ou en faisant des exercices de renforcement musculaire, par exemple.

Augmenter la fréquence de vos foulées

Sans perturber votre mouvement de pied, augmentez le nombre de pas et poussez plus fort avec vos bâtons pour vous propulser vers l’avant avec plus de puissance. Les muscles du tibia seront alors beaucoup plus sollicités. N’oubliez pas de vous échauffer en marchant sur vos talons. Veillez à ne pas limiter l’amplitude de vos bras. Ils doivent passer derrière la hanche.

Augmenter la longueur de vos foulées

Allonger la longueur de vos foulées et, par conséquent, l’amplitude de vos bras. Cette technique nécessite une augmentation de la dépense énergétique. Elle va donc solliciter beaucoup plus votre capacité cardiorespiratoire.

La poussée avec les bâtons au sol est sensiblement augmentée afin d’accroître l’amplitude des pas que vous effectuez. Veillez à ne pas abaisser votre centre de gravité en pliant les genoux. Frappez toujours le sol avec le talon et non un pied plat.

Pour augmenter votre amplitude, utilisez vos hanches, qui doivent toujours rester stables, et continuez à bouger vos jambes. En utilisant cette technique, vous renforcerez également vos fesses et vos cuisses.

L’importance de la synchronisation !

Quelle que soit la méthode que vous choisissez. N’oubliez pas de synchroniser vos bras et vos jambes. Si vous décidez d’allonger votre foulée. N’oubliez pas que vous devez redresser vos bras et les tendre derrière vous pour accompagner votre accélération.

En incluant des séances d’entraînement par intervalles. Vous augmenterez ainsi votre vitesse et votre temps de marche, sans vous essouffler.


Ca peut vous intéresser :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *