Comment courir sous la pluie ?

Spread the love

Personne ne regarde par la fenêtre par un jour de bruine en se disant : « C’est une belle journée pour courir ! ». Pourtant, sortir faire son jogging quand il pleut offre de réels avantages( ou quel que soit le temps). Une course à pieds sous une averse peut vous remonter le moral et renforcer votre confiance en vous. De plus, courir sous la pluie vous permet d’être prêt si un orage apparaît soudainement au-dessus de votre tête le jour de la course.

Cependant, vous ne pouvez pas vous lancer dans une course sous la pluie avec la même nonchalance qu’une journée ensoleillée. En fait, il y a quelques mesures à prendre avant, pendant et après votre footing humide pour vous préparer aux conditions :

  • Équipez-vous pour la pluie : Une veste, des chaussettes et des tissus à séchage rapide peuvent faire la différence.
  • Planifiez en tenant compte des prévisions : Vérifiez la météo et prenez le temps de vous réchauffer.
  • Faites attention aux dangers des jours de pluie : Prenez garde aux flaques d’eau, aux éclairs et aux conditions de faible luminosité.
  • Rafraîchissez-vous et récupérez : Changez vos vêtements mouillés et séchez vous ainsi que votre équipement.

Comment s’habiller pour courir sous la pluie ?

Superposez correctement les couches. Un tee-shirt peut très bien convenir pour les courses estivales au sec. Par contre, si vous courez dans un environnement froid ou humide, vous devrez porter des couches un peu plus judicieuses.

N’oubliez pas que votre corps se réchauffe dès que vous commencez à bouger. Alors évitez de porter trop de vêtements, ce qui peut entraîner une surchauffe. Le choix d’un short ou d’un pantalon de course long ou de collants vous appartient.

1/ Choisissez des tissus à séchage rapide:

Considérez les tissus que vous portez pour votre couche de base contre votre peau. Le coton se détrempe et ne sèche pas rapidement, ce qui peut faire chuter la température de votre corps.

Choisissez des tissus composés d’un mélange de nylon ou de polyester, ou une laine mérinos légère qui vous gardera au chaud même lorsqu’elle sera mouillée. Ces tissus sont conçus pour rester secs et éloigner l’humidité de votre peau.

2/ Portez une couche extérieure résistante à l’eau :

Une veste de pluie légère vous protégera de l’humidité. Cette couche extérieure sera mouillée si vous courez sous une averse. Cependant, si elle fait bien son job, elle vous gardera confortable et sec en dessous. Optez pour une veste imperméable mais suffisamment respirante pour ne pas vous transformer en sauna.

3/ Essayez différents systèmes de superposition pour voir ce qui fonctionne :

Certains d’entre nous ont tendance à avoir froid, d’autres à avoir chaud. S’il fait 15 degrés dehors et qu’il pleut légèrement, certains coureurs seront à l’aise avec un short et une chemise à manches courtes. Tandis que d’autres voudront un pantalon long et plusieurs couches par-dessus.

Connaissez-vous et essayez plusieurs systèmes de superposition jusqu’à ce que vous trouviez celui qui vous convient.

6/ Concentrez-vous sur vos pieds :

Si vos pieds sont heureux, vous avez plus de chances d’être heureux et ceci est particulièrement vrai les jours de bruine.

  • Chaussettes : Il vous faut des chaussettes à séchage rapide (évitez le coton). Car vos pieds risquent d’éclabousser des surfaces humides. Donc, si vous allez courir longtemps, pensez à emporter une paire de chaussettes supplémentaire pour vous changer si votre première paire est trempée.
  • Les chaussures : Les chaussures de course que vous portez le reste de l’année feront l’affaire. Vous pouvez aussi prendre une vieille paire que vous n’avez pas peur de mouiller. Dans ce cas, assurez-vous qu’elles ont encore suffisamment d’adhérence sur la semelle pour vous empêcher de glisser. Si vous courez sur des sentiers, vous préférerez peut-être une chaussure imperméable avec une protection GORE-TEX® pour les jours de forte pluie.

7/ Accessoires pour courir sous la pluie :

Quelques accessoires clés peuvent vous aider à rester heureux et au sec lors de vos séances de course à pied :

  • Chapeau de course : un chapeau de course à rebord en tissu léger et à séchage rapide peut empêcher les gouttes de pluie de tomber sur votre visage. Les gants polaires peuvent garder vos mains au chaud s’il fait froid, mais ils risquent d’être mouillés en cas d’averse. Pensez donc à ne pas utiliser de gants et à rentrer vos mains dans votre veste pour une protection supplémentaire contre les intempéries.
  • Lunettes de soleil : Les lunettes de soleil avec des verres clairs à faible luminosité peuvent être une bonne option si vous voulez protéger vos yeux de la pluie ou du vent. Ou si vous avez besoin de lunettes de vue. Attention, elles peuvent aussi s’embuer si le temps est très humide.
  • Matériel réfléchissant : Si vous courez dans l’obscurité, portez des couleurs vives, des vêtements réfléchissants et apportez une lampe frontale pour éclairer le chemin et vous rendre visible aux voitures.
  • Téléphone : Si vous courez avec votre téléphone dans une poche ou à la ceinture, pensez à l’emballer dans un étui étanche (comme celui ci).

Planifiez votre sortie en tenant compte des prévisions pour courir sous la pluie :

comment s habiller pour courir sous la pluie

1/ Vérifiez les prévisions météo :

Notez les conditions dans lesquelles vous allez courir :

  • Une légère bruine et un peu de brise ? Vous pouvez probablement vous aventurer.
  • Par contre, des nuages noirs menaçants avec des prévisions de grêle et de vents violents ? C’est peut-être le jour où vous devriez courir sur un tapis roulant à l’intérieur, faire du cross training à la maison ou prendre un jour de repos.

Vous ne devez jamais courir à l’extérieur s’il y a une possibilité d’orage. Si vous entendez le tonnerre ou si vous voyez des éclairs pendant que vous êtes dehors. Faites demi-tour ou cherchez un abri aussi vite que possible.

Les espaces publics comme un arrêt de bus protégé, une station-service ou tout autre bâtiment public peuvent servir d’abri en cas de besoin.

2/ Réchauffez votre corps :

Il est toujours bon de s’échauffer avant d’atteindre votre vitesse de course maximale, surtout s’il fait froid et humide. Faites quelques mouvements dynamiques comme des sauts ou des squats avant de sortir. Puis commencez par une marche rapide ou un jogging détendu pendant plusieurs minutes.

Cela aidera votre corps à se préparer à ce qui l’attend et réduira les risques de blessure.

3/ Préparez-vous mentalement :

Une chose est sûre, vous aurez forcément des moments d’inconfort quand vous courez sous la pluie. Vous serez mouillé. Rappelez-vous que vous pouvez le faire.

La résistance mentale est un élément essentiel de la course à pied, quelles que soient les conditions. de ce fait, courir sous la pluie permet de la renforcer. Il y aura des moments qui en vaudront la peine, comme un arc-en-ciel apparaissant dans les nuages, un lever de soleil brumeux ou ce sentiment d’accomplissement lorsque tout est terminé.

Est ce dangereux de courir sous la pluie?

Peut importe la météo, la course à pieds comporte des danger. Toutefois faire son footing sous une averse, n’est pas plus dangereux que d’habitude. Pour cela, il vous suffit d’anticiper et de faire attention aux risques potentiels des jours de pluie :

1/ Choisissez un itinéraire que vous connaissez bien :

Un jour de pluie n’est pas le meilleur moment pour se perdre en explorant une nouvelle zone à pied. Au cas où vous auriez à vous désister plus tôt que prévu.

Si vous courez sur les trottoirs, faites attention aux voitures qui projettent de l’eau. N’oubliez pas non plus que le mauvais temps et la faible luminosité peuvent rendre les conditions difficiles pour les conducteurs.

De ce fait, pensez à porter des vêtements réfléchissants, à vous munir d’une lampe frontale ou d’une autre source de lumière et à faire preuve de prudence lorsque vous traversez une rue ou que vous courez près des voitures. .

2/ Sautez dans les flaques d’eau :

Les flaques d’eau sont inévitables par temps pluvieux, mais vous pouvez généralement les éviter en les contournant ou en sautant par-dessus. Ou trouve l’endroit le moins profonds pour la traverser.

Cependant, en piétinant dans une flaque profonde. Vous vous retrouverez avec des chaussettes et des chaussures trempées,. Ce qui peut être inconfortable pour courir sur une certaine distance.

De plus, des chaussettes extrêmement mouillées peuvent également provoquer des frottements et entraîner des ampoules. Découvrez les techniques de footballeur pour à courir avec des ampoules.

3/ Soyez attentif aux dangers des sentiers :

Les trottoirs et les sentiers peuvent aussi devenir glissants sous la pluie. Surtout lorsqu’ils sont recouverts de feuilles ou d’autres débris, alors marchez avec prudence.

Si une partie de votre course vous mène sur des pistes ou des chemins de terre, la boue peut s’accumuler sous votre chaussure. Cela peut alourdir vos pieds. Ce qui vous demandera plus d’énergie et cela réduira par la même occasion votre adhérence.

Grattez donc vos chaussures sur un rocher si la boue s’accumule. Ou encore mieux, essayez d’éviter les sections les plus boueuses.

4/ Faites attention aux tissus transparents :

N’oubliez pas que ce que vous portez sera probablement mouillé. Donc s’il est blanc ou de couleur claire, il peut devenir légèrement transparent lorsqu’il est mouillé.

Optez pour des couleurs vives, non blanches, qui vous assureront une certaine intimité même si elles sont humides.

Se rafraîchir et récupérer :

1/ Séchez vous :

Une fois votre séance de running terminée, remplacez vos habits humides par des vêtements secs dès que possible. Afin d’aider votre corps à se réchauffer et à récupérer rapidement.

Vous ne voulez pas rester longtemps dans des vêtements humides. Pensez à emporter une serviette dans vos affaires d’après-course pour sécher vos cheveux ou essuyer vos jambes boueuses.

2/ Ensuite, séchez toutes vos affaires :

Séchez soigneusement vos chaussures avant de courir à nouveau avec. Surtout, ne les mettez pas dans le sèche-linge, vous risqueriez de les endommager.

Placez-les plutôt près d’un conduit de chaleur ou d’un autre endroit chaud et sec. Ou bien, voici une astuce :

  • Retirez les semelles intérieures
  • et remplissez vos chaussures de papier absorbant ou de journaux. Cela aidera à extraire l’humidité de l’intérieur de vos chaussures.

3/ Rafraîchissez-vous :

Même si vous avez froid et que vous êtes mouillé. N’oubliez pas de vous hydrater et de vous rafraîchir en faisant quelques étirements légers ou en vous massant avec de la mousse (foam rolling).

Courir sous la pluie : F.A.Q

Découvrez ci-dessous les différentes questions que se posent les coureurs avant de partir s’entrainer quant il pleut :

comment courir sous la pluie avec des lunettes ?

La pluie peut être un véritable cauchemar douleur si vous portez des lunettes. Cependant, le port d’une casquette peut aider à protéger vos lunettes de la pluie et à garder l’eau hors de vos yeux et de votre visage. Un chapeau à larges bords peut rendre la course sous la pluie beaucoup plus facile, surtout si vous courez pendant une longue période.

Peut-on courir sous la pluie sans tomber malade ?

La réponse est OUI. En fait, courir sous la pluie peut être un moyen sûr de faire de l’exercice, même par mauvais temps. Vous allez peut-être même adorez ça. toutefois, assurez-vous de vous habiller convenablement. Retirez également tout vêtement mouillé dès que vous rentrez chez vous pour éviter de tomber malade.

Quelle chaussure pour courir sous la pluie ?

Choisissez de préférence une paire avec une tige imperméable qui gardera vos pieds bien au sec. Elles devront également posséder une semelle extérieure offrant beaucoup de traction sur les surfaces glissantes.
Bien sûre, elles devront être légère et respirante pour garder votre pied au frais et confortable. regardez notre article, pour en savoir plus sur le choix d’une chaussure running pluie.

Quelle veste pour courir sous la pluie ?

Votre veste doit vous protéger de la pluie et du vent, donc recherchez des modèles à la fois imperméables et coupe-vent. Si possible, ayant des coutures scellées et de la réflectivité. Gardez en tête qu’une bonne veste de course imperméable évacuera toujours la transpiration et aura une ventilation pour la garder respirante.


N’oubliez pas : La sécurité est votre responsabilité. Aucun article ou vidéo sur Internet ne peut remplacer une instruction et une expérience appropriées. Cet article n’est qu’un complément d’information. Assurez-vous de maîtriser les techniques appropriées et les exigences de sécurité avant de vous engager dans une activité de plein air ou partir courir sou la pluie.

Ca peut vous intéresser : Comment courir plus vite sans se fatiguer ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.